terça-feira, 15 de setembro de 2009

Ir a pé para a escola?


Pourquoi ne vont-ils plus à l'école à pied ?
Écrit par Yves Heuillard
Le 14 septembre 2009


"Pourquoi ne vont-ils plus à l'école à pied ?" s'interroge le New York Times. L'article décrit la peur qu'ont les parents, dans les zones suburbaines des grandes villes américaines, de laisser leurs enfants aller à l'école à pied ou à vélo. Les enfants sont le plus souvent transportés en voiture à l'école, même si celle-ci n'est qu'à une ou deux centaines de mètres.

Les faits divers les plus sordides sont à l'origine de cette peur, et en réponse, des générations de parents et de personnels éducatifs ont mis en place des rituels draconiens de sécurité avec force escortes, caméras, talkies-walkies, autour de ce qui était naguère la chose la plus simple du monde : aller à la l'école.

Le quotidien rapporte les propos de parents inquiets mais aussi de parents engagés pour lesquels « d’une certaine manière, aller à l’école à pied quand personne n’y va plus, est devenu un acte politique » . Reste que la règle du « on se sait jamais » a tendance à engendrer un syndrome d’hypervigilance général. Des parents se sont même vu accusés de mettre leur enfant de 10 ans en danger pour l’avoir laissé se rendre à pied au terrain de football, distant de 1,5 km.

Le quotidien rapporte qu’en 1969, 41 % des enfants allaient à l’école à pied ou en vélo, contre 13 % en 2001, selon les données de National Household Travel Survey. Et il pointe du doigt le problème d’une société où les enfants sont moins livrés à eux-mêmes, toujours dans le giron des parents, une société où l’étranger est souvent vu comme une menace.

(...)
Leitura integral do artigo In ddmagazine

Sem comentários: